Les sources expriment un milieu vivant et humain dans notre département, on compte plus de 200 sources miraculeuses dans les Landes et chaque source a sa propre particularité et sa légende…

Chaque source a sa particularité, la vertu la plus marquée reste le pouvoir de guérir et les nombreuses offrandes laissées sur place par les croyants ou visiteurs en témoignent. Un jour, j’ai fait la connaissance de Noël, bénévole à l’Office de Tourisme de Morcenx qui fait visiter des sources en tant que Greeter (voir lien tourismelandes). Moi, ça m’intéresse ces histoires de sources donc j’étais ravie qu’il veuille m’accompagner.

Onesse et Laharie

On part d’abord vers Onesse et Laharie, ici la fontaine Saint Jean est bien cachée. En suivant les petits panneaux, on traverse des prairies et un bois pour arriver à la Fontaine. Comme toutes les fontaines Saint Jean, celle-ci soigne d’abord les rhumatismes et les douleurs. Sa teneur en fer donne une couleur rougeâtre, avant on le buvait pour laver les intestins, dit Noël, mais non merci je n’ai pas mal au ventre… !

Sindères

En route vers Sindères ! Avant d’arriver au village, la fontaine Sainte Madeleine se trouve à droite, tout près du bourg. Avec son eau sulfureuse, elle soigne les intestins, coliques (toujours pas mal au ventre) et affections dermatologiques. Noël me raconte la petite légende autour de cette fontaine : Un jour un « Ka » (charrette à 4 roues) fut englouti dans la source avec son conducteur et ses bœufs, pendant longtemps on a pu apercevoir les brandes qu’il transportait qui remontaient à la surface…

La Source Sainte Madeleine à Sindères

Un petit coup de cœur aussi pour la petite église, romane, de Sindères du 12ème siècle avec son clocher fortifié.

Eglise fortifiée à Sindères

Garrosse

Puis, on prend une petite route très sympa pour aller à Garrosse et arrivons à la source Notre Dame des douleurs en plein milieu de la forêt. Une fontaine très fréquentée, vu le nombre de chiffons accrochés autour. Je vois même un chiffon orange, couleur de la Hollande !!!)

Notre Dame des Douleurs en plein milieu de la forêt à Garrosse

L’eau sulfureuse soigne les maux intestinaux (encore !), rhumatismes et même les coups. Noël me raconte que, dans les années 30, un pharmacien et entraineur de rugby de Morcenx venait, en cachette, se soigner les blessures d’après le match. Si vous vous approchez doucement vers la statue de Marie, une surprise vous attend ;). J’adore cet endroit ombragé à côté du petit ruisseau, en plus il y a un banc, on y reste pour prendre notre pique-nique avec Noël.

Ygos Saint Saturnin

On se dirige vers Ygos Saint Saturnin et on trouve les sources Saint Cla vers le Lieu-dit La Caperre (= la Chapelle) à côté d’un lavoir. Quand on regarde bien, on aperçoit 3 sources qui ont chacune leurs vertus curatives.
Celle de droite soigne la tête et les yeux
Celle du milieu guérit les sciatiques et rhumatismes
Celle de gauche favorise la marche des enfants.


Noël raconte qu’autrefois, on trempait les enfants aux jambes tordues dans cette source et ensuite les mamans les faisaient marcher sur l’autel de la Chapelle un peu plus loin. Ça vaut le coup d’ailleurs de s’arrêter, un peu plus loin, à cette petite chapelle avec son porche en bois.

Chapelle de Notre Dame d’Arosse à Ygos Saint Saturnin

Ousse Suzan

Près de la chapelle, à Ousse Suzan, il y a 2 sources. La Source Jean Baptiste à côté de la Chapelle est en forme de caveau. Ce qui permettait de rentrer un peu à l’intérieur pour se laver sans être vu. Car cette fontaine soigne les maladies de peau et vu le nombre de chiffons elle en soigne pas mal. Plus loin derrière à 900m derrière la chapelle, au milieu des pins se trouve la source de Saint Girons.

Arengosse

On finit par les sources d’Arengosse, il y en a 2 au même endroit à l’issue d’un petit chemin qui nous a mené à travers champs.
L’endroit a un effet jungle que j’aime bien, avec une très belle végétation pleine de fougères. La Source de l’agneau Pascal : son eau donnait force et vigueur aux moutons qui s’y abreuvaient accompagnés de leurs bergers.

La Source de l’agneau Pascal à Arengosse

La Source d’Eau rouge « l’Aigue Rouge », porte bien son nom : l’eau coule vraiment rouge contrairement à la source juste à côté qui est transparente. La forte teneur en fer du sous-sol landais donne cette couleur d’où la présence des forges dans le département.

La Source l’Aigue Rouge à Arengosse

Bon, après la visite de toutes ces sources, je n’ai plus mal au ventre, ni à la tête, ni aux genoux ;). En tous cas, je ne sais pas si toutes les sources sont toujours bénéfiques mais ce sont des endroits très sereins et paisibles et déjà ça, ça fait du bien…

Un grand merci à Noël pour ses explications

Le circuit des sources se fait en voiture mais aussi très bien en vélo, les brochures sont disponibles à l’Office du Tourisme à du Pays Morcenais à Morcenx.

Circuit en voiture ou vélo

 

Vous avez aimé ? Voici d'autres articles qui devraient vous intéresser !