Messanges, la petite station balnéaire de la Côte d’Argent, était grande autrefois. Vous voulez tout savoir ? Osez comme moi, et arrêtez-vous un jour…

Beaucoup de monde, tout comme moi, passe à Messanges pour aller à la plage ou pour rejoindre d’autres stations sur la côte landaise.
Si vous avez vraiment le temps, prenez RV avec la Greeter Dominique, Messangeote d’adoption et passionnée par l’histoire de Messanges. Car il y de quoi raconter…Ou allez à l’Office de Tourisme pour le plan du village.

Messanges hier

Les premiers écrits sur Messanges datent du 13ème siècle, période où l’Aquitaine était encore sous le régime d’Angleterre (mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenet). Messanges était surtout connu pour le « Camin Roumiou » (=chemin des romains) menant à Saint Jacques de Compostelle.

Au 14ème siècle, le petit village prend d’un coup de l’importance quand suite à une grosse tempête l’embouchure de l’Adour se déplace de Capbreton au Plecq à Messanges.
Du XVème au XVIème siècle, Messanges fût un port assez important et le village comptait jusqu’à 4000 habitants contre 1000 de nos jours.

Cours de l’Adour 1310 – 1578

Mais en 1578, tout prend fin quand l’embouchure de l’Adour est déplacée vers Bayonne et il ne reste que l’étang de Moïsan (autrefois rade pour les bateaux) comme témoin de ce passé. On peut même faire la balade « A la découverte de l’Adour perdu » (3,5 km à partir de l’Office de Tourisme)

Messanges se tourne ensuite vers d’autres activités comme la sylviculture et même la culture de la vigne. Heureusement, ils ont gardé cette tradition et Le vin de Sables est toujours cultivé. On en trouve à la Bergerie de Camentron à la sortie du village.

Bergerie de Camentron, route de Vieux Boucau

La gare qui se trouve au bord des pistes cyclables, qui ont remplacé les rails, témoigne aussi d’un passé important. Construite en 1904, elle a bien servi pour le transport de la résine mais aussi des voyageurs jusqu’en 1970. La piste cyclable est aussi une partie de la Vélodyssée®. (l’eurovéloroute partant de Norvège vers le Portugal).

La gare de Messanges, au bord de la piste cyclable de Vieux Boucau à Moliets

Messanges aujourd’hui

Après 1970, c’est surtout le tourisme qui donne un nouvel élan à Messanges. On y trouve toutes sortes d’hébergements : du camping à la ferme jusqu’aux plus grands campings des Landes. Mais aussi des hébergements de charme comme La Maison de la Prade, ou des cabanes dans les arbres « Les cabanes de l’océan ».

Hôtel « La maison de la Prade », aménagé dans un ancien colonie de vacances

Dominique me montre tous les petits coins qu’on ne voit pas « à l’ œil nu » : l’église, la Maison des Anglais, les lavoirs, le moulin, la zone éco-pastorale…
Et je repars conquise…et je me dis ça vaut la peine de prendre le temps parfois.

Mais bien sûr il y a aussi la plage à Messanges…

Pour plus de renseignements au sujet de :

 

Vous avez aimé ? Voici d'autres articles qui devraient vous intéresser !